Retour à la liste

Actualité

mercredi 20 septembre 2017

Des chatbots pour révolutionner l’expérience candidats

Des robots pour répondre aux questions simples et orienter les candidats postulant à une offre d’emploi ? C’est ce que propose KickMyBot, créateur de chatbots intelligents. Décryptage avec Kevin Colleaux, co-fondateur.

Pouvez-vous nous présenter KickMyBot ?

Kévin Colleaux : Il y a 1 an, Facebook a ouvert la possibilité de créer des chatbots dans Facebook Messenger. Nous avons réfléchi à la manière de mettre cette technologie au service des clients de My RH Community, agence de communication spécialisée en e-réputation RH, et avons pris le parti de devenir notre propre éditeur de chatbots en créant notre technologie. Ce type de messagerie rencontre un succès de plus en plus important avec près de 23 consultations quotidiennes, plus de 4 milliards d’utilisateurs et près de 53 messages échangés quotidiennement par utilisateur. Les chatbots ont donc un grand avenir !

 

Concrètement, qu’est-ce qu’un chatbot ? Comment ça marche ?

Kévin Colleaux : Un chatbot est une intelligence artificielle qui permet de donner à ses utilisateurs  un premier niveau d’informations et, en retour, d’en recueillir au travers d’une interface de messagerie.  Le robot est développé pour comprendre les questions simples et y répondre via des systèmes de messagerie comme Facebook Messenger, Skype, Slack ou via une fenêtre de chat sur un site. Nous sommes également en mesure de les développer sur des interfaces voix telles que Google Home ou Alexa d’Amazon ! En résumé, un chatbot automatise les conversations avec votre audience et vous permet d’animer vos messageries sociales.

 

A quoi sert un chatbot ? Quels types de besoin peut-il recouvrir ?

Kévin Colleaux : Au sein de KickmyBot, nous développons 3 types de chatbots :

  • Le chatbot interne qui, connecté au système d’information RH, permet d’automatiser une grande partie de la communication entre vos employés et le service Ressources Humaines
  • Le chatbot produit, qui aide vos consommateurs dans le choix de votre catalogue produit
  • Le chatbot candidats, qui est là pour booster votre marque employeur et optimiser votre stratégie de sourcing, afin de proposer aux candidats les offres d’emploi les plus pertinentes

Nous avons développé pour Adecco en juin dernier le premier chatbot du secteur de l’emploi en France sur Facebook Messenger. Aloha – c’est son nom – permet à l’entreprise de répondre à toutes les questions des candidats et intérimaires, de les orienter vers les offres d’emploi correspondant à leur profil ou encore de les aider à trouver l’agence la plus proche de chez eux. Avec une moyenne de 10 000 utilisateurs et 30 000 conversations par mois, Aloha fait aujourd’hui partie des chatbots les plus utilisés en France !

 

Cela signifie-t-il la fin de l’humain dans la relation recruteur/candidat ?

Kévin Colleaux : Bien sûr que non ! Si le chatbot est auto-apprenant, c’est-à-dire qu’il s’améliore au fur et à mesure des questions auxquelles il répond, c’est qu’un humain se cache derrière pour le guider et le faire progresser. C’est ce que l’on appelle le machine learning. Le robot est utile pour un premier niveau d’interactions. Il doit aussi pouvoir identifier les questions auxquelles il n’a pas de réponse et enclencher une mise en relation directe avec un interlocuteur humain qui se concentrera uniquement sur les tâches à forte valeur ajoutée, et ce, sur la même messagerie.

f9d2d7d4e14cff3a8f919a5dff300451HHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH