Retour à la liste

Actualité

mercredi 19 avril 2017

Et si vous révéliez le startuper qui est en vous ?

Quel collaborateur d’entreprise n’a jamais rêvé de se mettre dans la peau d’un startuper et de participer à l’évolution d’une jeune entreprise ? C’est l’expérience proposée par Nicolas Antonini, co-fondateur d’ En Mode Up et co-organisateur de l’événement We Love Start Up qui a eu lieu à Lyon les 24, 25 et 26 mars dernier en partenariat avec The Adecco Group. Quels bénéfices pour les entreprises ? Et pour les start-up ? Entretien.

 

Fonder sa start-up ne s’improvise pas. Pouvez-vous nous expliquer votre parcours atypique ?

 

Nicolas Antonini : Diplômé de l’Ecole Du Louvre d’un côté et étudiant avocat de l’autre où j’étudiais la propriété intellectuelle et artistique, j’ai pourtant été rapidement attiré par le monde du Web, dès les balbutiements d’Internet il y a plus de 20 ans. Plongé dans le monde des chasseurs de têtes dès 1997, j’ai été en partenariat avec les premiers incubateurs de l’époque. Ma mission : chercher des profils pouvant correspondre aux nouveaux métiers du web. J’ai par la suite créé ma propre agence de conseil en stratégie digitale, ma première aventure en tant qu’auto-entrepreneur.

 

Comment est né En Mode Up et votre principe de « vis ma vie de startup » ?

 

Nicolas Antonini : En Mode Up est le fruit de toutes ces expériences passées. Le principe : accompagner les dirigeants, les managers et les collaborateurs des entreprises vers les nouveaux enjeux du digital en leur proposant de se mettre à la place d’un fondateur de start-up. Avec ce « vis ma vie de startup », nous proposons aux participants de se mettre en action, dans la peau de véritables startuper, durant 1 à 2 jours (Disruptive Digital Day) plutôt que de suivre une formation classique…souvent trop théorique. Nous cherchons à provoquer un choc de culture nécessaire dans les entreprises en proposant une pédagogie basée sur notre méthode le « crowdmaking ». Participants et startupers triturent ensemble le produit, l’offre, la cible, le modèle économique, réfléchissent à l’équipe idéale, à l’exécution, au financement…et à la place qu’ils pourraient y prendre s’ils osaient « passer à l’ouest ».

 

Quels apports pour les entreprises participantes ?

 

Nicolas Antonini : Les startupers d’un jour apportent leurs idées extérieures afin de répondre aux problématiques des startups et c’est en ce travail collaboratif que nous croyons énormément. A l’issue de ces journées, les avantages sont visibles et exploitables par les deux parties : le fondateur de startup repart avec une bonne dose d’idées nouvelles, des inspirations et des actions concrètes à mettre en œuvre transmises par les participants. Côté entreprises, les participants retournent à leurs activités professionnelles avec une énergie nouvelle, une forte envie de travail collaboratif. En Mode Up les accompagne dans la concrétisation de leurs projets pour affirmer un changement de culture et transmettre cet état d’esprit à leurs équipes. Certains renouent avec un esprit « Pionnier » fondement de beaucoup d’entreprises. Ce « vis ma vie de start-up » crée un lien fort entre tous, qui ne s’arrête pas à l’issue de l’expérience. Faire pour apprendre, comprendre et entreprendre,  tel est leitmotiv d’En Mode Up.

 

 

Pour en savoir plus sur En Mode Up ? http://www.enmodeup.com/

Retrouvez Nicolas Antonini sur Twitter et LinkedIn.

029cfe5fb53a359b584c5fd8b6f934d8m