Retour à la liste

Actualité

mardi 22 mai 2018

Faire la différence grâce aux compétences

Pour assurer l’évolution de leurs collaborateurs, l’identification des compétences-clés chez les candidats est une nécessité que les entreprises doivent inclure lors du processus de recrutement.

Différents types de compétences

Techniques, comportementales, cognitives ou encore citoyennes : il existe différents types de compétences, dont l’acquisition et la mobilisation diffèrent.

Les compétences techniques font directement appel au savoir-faire : la conduite d’engins, la gestion de projet marketing… alors que les compétences comportementales sont, elles, directement liées au savoir-être : être agréable, ouvert d’esprit ou extraverti, par exemple.

Les compétences cognitives correspondent notamment à la capacité à apprendre et à interagir : elles permettent ainsi d’en développer de nouvelles.

Enfin, les compétences citoyennes sont plus complexes : elles sont le résultat de notre identité. Celles-ci existent puisque nous nous confrontons directement aux autres et sont issues de ce positionnement relatif. A titre d’exemple, nous pouvons citer le leadership ou l’éthique.

L’évolution des compétences

Pour assurer un recrutement efficace, il est nécessaire pour les entreprises d’avoir une réelle réflexion sur les compétences dont l’organisation a besoin. Suite à cela, il sera alors plus facile de faire correspondre les besoins de l’entreprise avec les compétences des candidats.

Si les compétences techniques étaient jusqu’alors recherchées en priorité, ce sont désormais les compétences comportementales, cognitives et citoyennes qui priment : celles-ci permettent en effet d’assurer l’évolutivité des collaborateurs face à la transformation profonde des métiers. En effet, l’intelligence artificielle va gérer de plus en plus les compétences techniques. Demain, ce sont les autres types de compétences qui feront la différence chez les candidats…

Une identification difficile

L’identification des compétences d’un candidat peut s’avérer relativement simple lorsqu’il s’agit notamment de compétences techniques ou comportementales, à l’aide de tests personnalisés par exemple. En revanche, pour les compétences cognitives, la difficulté peut ici être plus importante : il est dès lors primordial que le marché fasse évoluer ses processus de recrutement. Les entreprises doivent ainsi se doter d’outils de mesures efficaces pour identifier et mesurer les compétences de demain, et ainsi assurer l’évolutivité de leurs collaborateurs.

 

 

 

 

 

 

Jérémy LAMRI, Fondateur et PDG de Monkeytie

Pour en savoir plus, découvrez l’étude « Technologie et Capital Humain » du Lab’Ho.

justo ut efficitur. quis risus. mattis