Retour à la liste

Actualité

mardi 13 décembre 2016

L’univers du numérique ouvre de nouvelles opportunités dans une recherche d‘emploi

Alban Jarry, spécialiste en stratégies numériques et communication, cofondateur de #i4emploi, décrypte les nouveaux modes de recrutement.


De nos jours, rechercher un emploi sans utiliser l’univers numérique revient à se priver de solutions simples, et souvent gratuites, pour rendre plus visible ses compétences et rebondir rapidement. Ne pas utiliser son smartphone ou son ordinateur génère le risque de rater cet emploi tant espéré ! Pourtant, de nombreuses personnes hésitent à franchir le pas et se sentent dépourvues par une méconnaissance des outils à disposition. Effectivement, peu sont formées au « personal branding » qui valorise un parcours.

 

Une vitrine numérique se matérialise nécessairement par la création d’un profil dans une CVtheque et se complète par le référencement sur des sites de recherche d’emploi. En quelques clics, ces éléments vont permettre de postuler à des offres en ligne et intégrer des processus de sélection mis en place par des recruteurs. Malheureusement, la recherche peut être plus longue que prévue. Surtout avec un marché de l’emploi qui reste tendu. Il faut alors imaginer, ou dénicher, des solutions complémentaires qui étendent le champ des possibles et multiplient les opportunités de contacts.

 

Dans cet univers en perpétuelle évolution, où l’objectif est de trouver une aiguille (un travail) dans une botte de foin, les réseaux sociaux sont devenus des alliés des talents en recherche d’emploi. Facilitateurs de connections entre les personnes, facilitateurs de l’accès aux sociétés, facilitateurs de la mise en avant des compétences, ils permettent de plus en plus d’étendre son réseau et ainsi d’augmentent les chances d’établir des contacts avec des recruteurs. Twitter est ainsi devenu une plateforme complémentaire des solutions traditionnelles en simplifiant les possibilités d’interactions avec une cible et en offrant la possibilité de s’appuyer sur les réseaux de twittos altruistes prêts à aider des personnes en recherche d’emplois.

 

Le collectif #i4emploi est ainsi né du principe que jeter une bouteille à la mer présentait une faible chance d’atteindre le bon port, mais que, démultipliée par une force collective, une immense bouteille serait mécaniquement plus visible. Pour beaucoup de professionnels, qui avaient négligé la constitution d’un réseau varié au cours de leur carrière, ce collectif de bénévoles est ainsi devenu un phare qui permet d’augmenter les probabilités de se faire repérer par des recruteurs et de trouver par cette voie le travail tant recherché !

 

ajarryAlban Jarry, spécialiste en stratégies numériques et communication, cofondateur de #i4emploi
@Alban_Jarry

9bee16f721e0dd729c26ee2c3730d19fyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy