Retour à la liste

Actualité

jeudi 14 octobre 2010

Réunion sur l’emploi des seniors

Nicole Notat et François DavyPrès d’une centaine de clients étaient réunis fin septembre dans les locaux parisiens du Groupe Adecco, à l’invitation de Jacques Delsaut (Directeur Clients Groupe), pour une conférence sur le thème de "L’emploi des seniors : où en est-on aujourd’hui ?".

Au cœur d’un phénomène sociétal, démographique et financier, l’emploi des seniors s’impose désormais aux entreprises comme une ardente obligation. Cela les oblige à reconsidérer, par ricochet, l’ensemble de leur dispositif de gestion des ressources humaines.

Le taux d’emploi des seniors, soit des personnes de 55 à 64 ans au sens de l’Union Européenne, atteint 39 % en France contre 46 % en moyenne dans l’UE et 70 % en Suède. L’objectif est de porter ce taux moyen européen à 50% en 2010

La situation française s’explique par l’utilisation pendant de longues années de l’incitation au départ en préretraite comme variable d’ajustement des politiques d’emploi. Depuis le 1er janvier 2010, les entreprises ont été invitées à mettre en œuvre des mesures en faveur de l’emploi des seniors en inscrivant leurs actions dans des accords de branche ou d’entreprise et a minima dans des plans d’actions.

Trois invités ont témoigné sur les négociations et les engagements de leur entreprise pour l’emploi des seniors.

Jean-François Colinrial, Conseiller social du directeur général d’Air France.
L’accord « seniors » constitue chez Air France un chapitre complet de l’accord d’entreprise, intégrant la formation, les entretiens de seconde partie de carrière, des réflexions sur la pénibilité du travail, le temps partiel, le tutorat et la préparation à la retraite.

Philippe Thurat, directeur de la Diversité et de l’Egalité des Chances d’Areva. Ces accords ont été mis en avant dès la création d’Areva, avec entretiens de seconde partie de carrière, bilan de compétences, dispositifs d’intégration de retraités comme consultants.

Bruce Roch, directeur de la RSE du Groupe Adecco France.
Avec la non discrimination comme fil rouge, le Groupe Adecco porte une attention particulière à l’accompagnement de ses collaborateurs seniors, quel que soit le type de contrat. 5 accords ont été signés fin 2009 avec les partenaires sociaux. Les 18 autres entités du Groupe concernées ont mis en place des plans d’actions pour les seniors. Par ailleurs, l’intérim peut être considéré comme une façon de gérer la flexibilité en seconde partie de carrière : 7% des seniors (plus de 50 ans) travaillent aujourd’hui en intérim.

Un public attentif Commentant les actions mises en œuvre au sein du Groupe Adecco France, François Davy a réaffirmé ses engagements.« Sur tous les sujets liés à la non discrimination, nous œuvrons avec humilité à faire mieux que la moyenne, grâce à des actions comme les testings sollicités dont les résultats, très positifs, ont été rendus publics en mars dernier.»

Après avoir comparé les situations françaises et européennes Nicole Notat (directrice générale de Vigéo), a proposé quelques pistes de réflexion au regard des audits menés cette année dans les entreprises. 

« Cette soirée n’a d’autre but que de vous faire partager les meilleures pratiques, grâce à la position d’observateurs qui est la nôtre », a conclut François Davy.

0b2593146ae581e47d03cb6dcf6511c5!!!!!!!!!!!!!!!